Port Béni
Pour voir un détail de l'image cliquer une zone
Photo agrandie (1,2 Mo)
Latitude 48°50' 58.74 N  Longitude 3°10'13.12 O 
Cet affleurement de gneiss Icartien constitue une mégaenclave d'ordre hectométrique dans l'unité du Trégor. Cette unité a été très peu déformée au cours de l'orogénèse cadomienne. Elle est représentée essentiellement par deux formations d'âge totalement différent :
- Le  complexe volcano-plutonique formé par le batholite du Trégor  ici représenté par le microgranite de Pleubian
- Une relique d'un socle paléoprotérozoïque disloqué constitué par le gneiss Icartien qui serait daté de 1790 MA (selon Auvray et al. 1980). Cette formation très morcelée est datée de l'orogénèse de l' Icartien (d'après Icart Point qui est un cap de Guernesey). Elle comprend les plus vielles roches de France. 
Le métamorphisme identifié dans ces roches a pu atteiendre le degré élevé du faciès amphibolite dont la température minimale avoisine les 600°C avec des pressions intermédiaires de l'ordre de 5 à 10 kbars. Ceci suggère un enfouissement d'environ 25 km dans la croûte.
Un filon de de dolérite du Trieux d'âge tardicadomien, orienté Est Ouest  recoupe ces deux formations.
L'ensemble est recouvert par des dépôts quaternaires formés essentiellement de loess et qui sont visibles sous la végétation actuelle.
schema Port Béni